Revue #21 Au Bonheur des Dames

Après des semaines et des semaines interminables de lecture, j’ai enfin terminé Au Bonheur des Dames de Emile Zola ! Je le lisais en lecture commune avec la youtubeuse beauté & livres Justine. Franchement, j’ai vraiment apprécié ce classique.
On y va ?

En Bref bonne lecture
Auteur: Emile Zola
Titre: Au Bonheur des Dames
Nombre de pages: 447
Genre: Classique
Prix: 4,50 € [franchement, c’est cadeau ce prix…]

Pour Qui bonne lecture
Le vocabulaire n’est pas compliqué, mais le contenu est plutôt détaillé. Je pense que c’est accessible à tout le monde, mais il faut s’accrocher avec les descriptions souvent très détaillées.

résumé bonne lecture

Au bonheur des dames, (1883) c’est, autour d’une histoire d’amour, la description précise, épique (et toujours contemporaine) de l’univers des grands magasins dont l’éclosion allait bouleverser la vie des Français. Emile Zola (1840-1902) trace avec autant de lyrisme que d’acuité, voire férocité, la ruine du petit commerce, la naissance des grandes entreprises commerciales, la fascination d’une nouvelle clientèle pour le luxe et la frivolité, tandis qu’à la passion du commerce, chez ses héros, s’ajoutent les orages du cœur.

A quoi faut-il s'attendre bonne lecture
Comme c’est un classique, attendez vous à certaines longueurs, à beaucoup de détails et de descriptions. Lors de ces 447 pages, on suit l’évolution de Denise, du magasin Au bonheur des dames, ainsi que l’amour de Monsieur Mouret qui grandi au fur et à mesure.

mon avis bonne lecture
C’est une bonne lecture, même si j’ai eu beaucoup de mal à lire certains passages à cause des descriptions durant parfois cinq pages. Certains personnages sont très attachants, d’autres sont détestables (Mme Desforges par exemple!). J’ai vraiment eu l’impression de vivre chaque scène tellement elles étaient réalistes et détaillées. Zola a une très belle plume et choisit un très beau vocabulaire.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Denise. C’est une femme libre, émancipé et généreuse. Elle ne se laisse pas faire par les hommes, ni par ses collègues vendeuses qui sont de vrais pestes. Elle est toujours aux petits soins pour les membres de sa famille et n’est pas rancunière. Vous aussi vous avez aimé son personnage ? 

Je vous conseil vivement de lire ce classique. Je suis surprise d’avoir apprécié ce livre, car au début je le trouvais ennuyeux, mais j’ai fini par m’habituer au style de l’auteur et à rentrer dans l’histoire. Avant-hier soir (mardi), j’ai même fini par faire une soirée Zola alors que d’habitude je lisais un chapitre par soir. Je n’arrivais pas à lâcher le livre et puis j’avais un peu peur de la fin qui au final ne m’a pas déçue.

Demain, vous aurez normalement mon avis sur « Le Liseur » de Bernhard Schlink. Vous connaissez ? Ce livre a également été adapté au cinéma avec Kate Winslet.

Lily W.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s